Parler aux chevaux autrement

A775_3208detail

Ma fille est une petite cavalière, passionnée.

L’ouvrage de Carlos Pereira, intitulé « Parler aux chevaux autrement » est sorti tout récemment (novembre 2009). Je l’ai reçu, lu, décortiqué et j’ai décidé d’en faire un billet sur ce blog, ayant beaucoup apprécié son contenu. L’ouvrage est polémique, parfois très dur envers certaines pratiques commerciales du milieu de l’équitation. Il se veut radical, scientifique, pédagogique.

Etudier le langage objectif des signes, ne pas se vautrer dans l’ésotérisme, la faiblesse romantique, et avoir le courage d’apprendre la mécanique de communication homme cheval afin de tirer le meilleur de cette relation… Voici, rapidement résumé, le fil du discours de cet auteur très qualifié.

Carlos Pereira est (entre autres) enseignant chercheur spécialiste de la relation homme animal (Sorbonne Nouvelle), membre du conseil supérieur pédagogique de l’Ecole Nationale d’Equitation à Lisbonne. Il possède un site internet.

L’ouvrage est découpé de manière classique et linéaire en trois parties : un historique de la communication homme cheval, les fondamentaux de la sémiotique (étude des signes et de leur signification) équestre, la pratique.

Une bonne relation avec un cheval demanderait de subordonner l’affectif à la communication rationnelle, basée sur une approche rigoureuse (la sémiotique). Tous les cavaliers ne sont pas prêts à le faire, préférant consciemment ou non, pour certains, une relation fusionnelle, ou à l’anthropomorphisme parfois mystique.

A ce sujet, quelques propos percutants de l’auteur :
« la crédulité des propriétaires de chevaux conduit en effet à des situations caricaturales et fait le fonds de commerce d’un certain nombre de gourous du dressage de chevaux aux méthodes plus ou moins exotiques. »
«  les centres d’équitation éthologiques devraient alors proposer une offre marketing globale incluant des stages de thérapie psychologies pour leurs clients. » 

L’ouvrage avance des propositions concrètes après avoir traité de manière polémique ce qu’il juge être de fausses solutions ou du moins des solutions approximatives :
«  tout en étant ouvert à l’apport des pratiques équestres nouvelles, nous adoptons une démarche qui vise une objectivité : étudier les relations de communication dans les diverses pratiques équestres et fuir tout ésotérisme équestre, et tout discours pseudo-technique ou pseudo-scientifique. »

Je vous laisse découvrir la démarche pédagogique de l’auteur, clarifiée à chaque instant par de nombreuses illustrations et photos, en vous procurant le livre en librairie, ou sur le net :
amazon.fr
fnac.com
site des éditions Amphora

Notons que, outre la cohabitation d’un langage polémique et scientifique, démonstratif, cet ouvrage offre une particularité supplémentaire : une présentation absolument somptueuse, de très belles illustrations aquarellées, des photos explicites. C’est un très beau livre et c’est aussi ce qui m’a décidé à en parler sur le blog. Forme et fond sont parfaitement accordés et cet ouvrage ambitieux des éditions Amphora méritait d’être soutenu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s