Synergie

Le petit texte qui suit était, tout premièrement, une réponse donnée par mail à une question de pratiquant.
J’ai décidé de la rendre publique sur le carnet d’entraînement en ligne de la personne concernée afin que quelques autres pratiquants puissent également la lire et en débattre.

Devant l’intérêt manifeste de centaines de sportifs, j’ai décidé de publier ce texte sur mon blog :

 

En faite la synergie c’est quoi ?

La synergie, au sens Lafayen, c’est…

La Synergie, ce n’est pas seulement utiliser des exercices poly-articulaires, comme le disent mes (rares) détracteurs pour se moquer de moi.

La Synergie, c’est l’association/agencement rationnel d’exercices qui, avec des temps de repos courts, sollicitent fortement plus de muscles que s’ils étaient utilisés avec d’autres agencements et des temps de repos plus longs.

Exemple : la triade congestionne le dos qui doit opérer un gros effort de maintien pour tenir à la fois l’agencement de pompes et les temps de repos courts. Il vient en renfort des pectoraux, vidés. L’arrière d’épaule se contracte fortement également aux pompes.
Ainsi, un seul exercice ciblant le dos suffit, sur certains niveaux, pour obtenir d’excellents résultats au dos/lombaires, arrière d’épaules.
Plus les séries seront longues, plus l’effet sera important (plus grosse demande de maintien du dos).

La Synergie, c’est donc : un agencement particulier d’exercices, des temps de repos courts, des séries relativement longues.

Du point de vue des pectoraux/épaules, la triade relève de la Synergie. En commençant par les dips et en finissant par les pompes pieds surélevés, on va obtenir une stimulation finale des pectoraux équivalente à celle d’un développé couché lourd, sans les inconvénients.

C’est grâce à l’agencement particulier, les temps de repos courts et les séries longues, que l’on obtient force et volume.

Il en est de même pour les cuisses.

L’idée est d’obtenir un travail complet du corps, sous tous les angles, avec peu d’exercices et un minum d’isolation, en un minimum de temps, pour obtenir force, volume, endurance, détente, puissance.

Il m’a fallu des années pour élaborer les enchaînements progressifs de la triade/dos ou de E et F.

Synthétiquement, l’efficacité de la méthode repose sur l’intelligence (la compréhension, pas l’intellect) du concept de Synergie. >>> Comment associer exercices, longueur de séries et temps de repos, pour tout développer, avec des séances courtes et des résultats rapides.

C’est le plus important dans la méthode, la pierre angulaire (ou la clef de voûte) que celui qui ne voit qu’au travers du prisme du bodybuilding et des ses règles, ne peut saisir, car le changement de paradigme est total.

Je passe de l’analytique au systémique (comme on est passé de la psychologie analytique à la psychologie constructiviste/systémique).

1 – la synergie (association hautement productive/vision systémique). 
2 – progressivité minutieusement calculée.
3 – structuration globale d’inspiration constructiviste, pour élaborer et entretenir la motivation. 

Le bodybuilding est une vision analytique/disjonctive de la transformation corporelle.
D’où le désarroi et l’incompréhension de ceux qui, en regardant la méthode (musculation systémique), mettent uniquement l’accent sur ce qu’ils savent, et la trouve donc surprenante ou “erronée” (je dirais même ici : hérétique).

L’opposition se situe entre l’analytique/disjonctif et le systémique, sujet largement traité dans la littérature constructiviste.

Bodybuilding/analytique/disjonctif : on vise l’ensemble à travers les détails.
La méthode/systémique/constructiviste : on vise les détails en exerçant l’ensemble.

L’analytique est dépassé par le systémique.
Le systémique intègre l’analytique.
C’est l’évolution normale de la pensée qui veut cela.

 

Deux références majeures du Constructivisme ayant nourri mes propres travaux: Edgar Morin, directeur de recherche émérite au CNRS, docteur honoris causa de plusieurs universités à travers le monde. Une université mexicaine porte son nom.

Paul Watzlawick, docteur en philosophie, enseignant en psychologie et membre le plus connu de l’école de Palo-Alto, suite à la publication d’ouvrages de référence sur la systémique et les mécanismes d’interaction, proposant une vision nouvelle qui a révolutionné la psychologie.

Content Protection by DMCA.com