Témoignage sur les conséquences d’une addiction au « bodybuilding spirit »

Andy a été sérieusement malade en 2007. Il est passé par des heures sombres, générant de profondes réflexions et remises en question, après être spontanément passé à la méthode. C’est au cœur de ses problèmes de santé qu’il a perçu pourquoi il avait lâché les haltères (lui qui en était un fan absolu) pour se mettre à pratiquer la méthode.
Son témoignage ci-dessous saura, je le souhaite, non pas détourner nécessairement les pratiquants des haltères de leur passion, mais au moins les faire réfléchir, eux et les autres, aux conséquences d’un surinvestissement dans le culte du muscle, d’une attitude d’idolâtrie face aux « dieu-haltère ».

 

Salut, 

Pour ceux qui m’ont demandé des nouvelles, je suis désolé d’être resté muet aussi longtemps , je n’avais ni l’envie ni le courage. Je veux être rassurant, mon état est jugé bénin par la médecine bien qu’aucun médecin ne soit en mesure de me dire ce que j’ai. Mes symptômes sont ceux de la grippe ou ceux d’une mononucléose. En gros, je suis constamment très fatigué et cela m’handicape énormément dans ma vie quotidienne. Voyez un bon gros légume, c’est ce que je suis actuellement. Mon état stagne depuis un peu plus de 4 mois donc je prends mon mal en patience. Je voudrais vous faire part de mon hypothèse concernant mon problème de santé, ça vous fera un témoignage. 

En effet, j’ai le sentiment profond (que les médecins estiment plausible) que je paye mes erreurs du passé. A cause de mon omnubilance pour le culte du corps, je me suis imposé des sévices qui à l’époque me paraissaient incontournable. J’avais choisi la voie du bodybulding et vivait son lot quotidien, le sur-entrainement perpétuel, les régimes de plus en plus extrêmes, l’armoire des suppléments qui se remplissait de plus en plus. Cette pratique, auto destructrice, qui prône le toujours plus sans connaître de limite, je l’ai suivie durant bien des années, comment n’aurait-elle pas pu avoir raison de moi? 

D’abord à court et moyen terme en connaissant la fatigue quasi systématique, l’affaiblissement de l’organisme pour lutter efficacement contre les agressions bactériennes et virales, des kystes qui se sont formés ici et là (poignet, cou, dos) et de multiples blessures, puis sur le long terme dont nous sommes hélas incapables de mesurer toutes les conséquences, ce qui explique pourquoi j’ai de fortes présomptions sur les raisons de mon état de santé actuel. 

J’avais déjà compris mon erreur, ma passion m’avait rendu aveugle, j’estimais que mon hygiène de vie était exemplaire alors qu’elle ne faisait que programmer ma destruction. J’espérais de tout coeur échapper à ce compte à rebours qui fait remonter à la surface tous les excès du passé, mais c’est sans compter sur le corps qui lui ne sait pas se mentir à lui-même. La prise de conscience n’en est que plus renforcée lorsque l’on est au pied du mur. La plus grande avancée de ces derniers temps ne sera donc pas d’avoir pris des centimètres aux bras ou aux pecs mais d’évoluer sur le plan spirituel. « Celui qui a déclaré la guerre à la fonte » (l’intitulé que j’ai choisi pour la rubrique « présentation ») est en train depuis environ 2 ans de se faire la guerre à soi-même. 

A ce titre, je remercie Oivier Lafay d’avoir contribué à ce que ma révolution intérieure soit la plus pacifique possible. 
Ces différents messages, sa méthode, et son sublime article sur son blog traitant de ce sujet (bodybulding et culture physique) ont eu l’effet d’un tremblement de terre dont je peine encore à me relever. On aurait tort de croire qu’Olivier ne se contente de répondre qu’à des questions purement techniques de l’entrainement, tel un coach. Il est porteur d’un message, celui de faire renaître des idées ou plutôt des valeurs qui sont universelles comme l’harmonie du corps et de l’esprit. 

Je remarque que la critique est inexistante sur ce sujet de la part des détracteurs de la méthode. Dommage, avec un peu de pratique, ils se seraient aperçu que c’est justement ça qui fait la réputation de la méthode. Celle-ci m’a fait sortir de ma bulle dans laquelle j’étais prisonnier et c’est avec une grande joie que j’ai retrouvé la faculté de raisonner. Je ne suis plus en colère d’être malade, un monde nouveau s’ouvre à moi, qui sera plus respectueux de ma personne. A toutes ces personnes qui m’ont demandé comment j’ai fait pour devenir ce que je suis (les dernières photos), je leur réponds par ce qu’il ne faut pas faire. 
Et merci pour votre compassion. 

Une réflexion sur “Témoignage sur les conséquences d’une addiction au « bodybuilding spirit »

  1. Bonjour Andy,
    Je voudrais te remercier pour ton témoignage qui me touche, en tant que praticienne de la Méthode et en tant qu’être humain qui sait qu’une rencontre peut changer une vie 🙂
    Ton humilité et la sagesse de ton message vont aider beaucoup de personnes qui passent encore à côté du message d’Olivier.
    Tu as fait beaucoup de chemin, qui plus est en un seul grand saut et ce n’est pas rien ! (#saltusperceptuelmonamour) 😉 Ton expérience, certes difficile et douloureuse va amener d’autres personnes à revoir leur pratique. Rien n’est plus difficile que de changer et de se rendre compte que quelque chose ne va pas dans sa vie. Tu as beaucoup de courage pour nous faire part de ton expérience et nous t’en remercions.
    Quelques mots encore en forme d’espoir, qui repose sur l’une de mes croyances 😉 Ton corps a encore de la ressource, il lui faut simplement du temps pour recouvrer pleinement ses forces. Je te souhaite un bon rétablissement, et j’espère avoir la chance de te croiser en pleine forme ici ou ailleurs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s