Alex : retrouver la ligne et la santé

Tout a commencé le jour où j’ai tapé « musculation sans haltères » sur Google. Dans les heures qui suivaient, j’avais commandé le livre. Mais revenons un peu sur ces mots clés tapés. Pourquoi les avais-je tapés.

Ectomorphe, j’ai toujours complexé par mon physique de grand maigre. J’avais beau faire du sport et manger comme 4, je ne prenais pas 1 cm de muscle et encore moins de gras. Alors vers 22-23 ans, j’ai décidé de m’inscrire dans une salle de sport et me forger les gros bras dont j’ai toujours rêvé.

J’ai donc fait de la musculation en salle pendant 2 ans. Je me suis transformé. J’étais devenu assez balaise. Je faisais sûrement mal les mouvements, jamais d’étirements mais je m’en foutais, j’avais ce que je voulais. J’ai dû prendre une dizaine de kilos en 2 ans, des gros bras, des gros pecs. J’étais au top sur la plage. Mais un jour, en tapant dans un ballon de foot, une douleur intense dans le bas du dos m’a couché au sol. Bilan : une sciatique. J’attends 2 jours et hop retour à la salle de muscu et vas-y que je force comme d’habitude. Mais la douleur revient, de pire en pire. Je ne peux plus soulever de poids sans avoir mal. Je décide de voir un médecin qui me propose des séances de kiné. Au bout de 2 mois de kiné et d’arrêt de sport, ça ne va pas mieux. J’abandonne la kiné car je sens que ça ne sert à rien. Je commence à déprimer, j’ai mal tous les jours, je ne peux plus faire de sport, la société où je bosse va devoir fermer et me licencier. Ce ne sont pas les meilleurs moments de ma vie. Je me venge sur la bouffe et l’alcool, le week-end, je grossis. Le mec bien foutu que j’étais commence à recevoir des petits compliments du style « oh le gros », « taille de bide ». Cela durera 3 ans. 3 ans à se résigner « je ne pourrai plus faire de sport », « je ne pourrai plus jouer au foot », « c’est comme ça, y’a rien à faire ».

Une séance avec un ostéo va tout changer. Les douleurs s’atténuent après chaque séance mais reviennent quelques temps après. Celui-ci me conseille de faire de la natation et du stretching pour entretenir les bienfaits. Allez, faut se bouger et se reprendre en main.

Il y a maintenant 1 an de ça, j’ai donc acheté le livre. J’avais des kilos à perdre. Motivé comme tout le monde avant de commencer, j’ai élaboré un planning chargé. Lundi, mercredi et vendredi : musculation, mardi et jeudi : natation. J’ai tenu ce rythme un bon mois mais c’était vraiment épuisant. Cependant, en 1 mois, j’avais d’ores et déjà retrouvé ma ligne, perdu 4-5 kgs et réduit considérablement mes douleurs de dos (grâce aux étirements). Depuis, j’essaye de garder le rythme de 3 séances par semaine. De plus, 3-4 fois par mois, je fais un footing.

Je me suis calé sur un niveau (le 5 il me semble) depuis plusieurs mois car je m’y sens bien. Je progresse difficilement mais sûrement Je commence à comprendre mon corps, ses réactions, j’arrive de plus en plus à adapter l’entrainement en fonction de ce que je recherche. Je trouve que la compréhension de son corps grâce aux exercices et aux étirements entre autre est un point fort de la méthode. Je n’ai jamais ressenti ça en musculation dite classique. Ne négligez donc pas les étirements !

Pour finir, j’aimerais faire un point sur la motivation. L’objectif de perdre du poids et de retrouver un corps tonique au tout début de mon entrainement suffisait largement à me motiver tous les jours. Cependant, une fois cet objectif atteint, il est difficile de se dire tous les jours qu’il faut s’y remettre dans le seul but de conserver les acquis. Aujourd’hui, quand pour x raison, je ne peux pas m’entraîner, je culpabilise. C’est très bizarre comme sentiment. Il faut donc tout le temps se remettre en question, se fixer de nouveaux objectifs, de nouveaux buts à atteindre. Je sais désormais que 2 semaines sans entraînements et mes douleurs de dos réapparaissent (et hop, une source de motivation supplémentaire). C’est dur de se dire que si l’on veut garder cette condition physique, ce corps, c’est toute notre vie qu’il faudra faire ces efforts mais les récompenses de ce travail sont multiples et c’est là qu’il faut puiser pour se remotiver.

Au final, on peut dire que je suis tout à fait satisfait par la méthode. Je fais 1,85 m et 83 kg. Je ne serai pas contre arriver à 85 kgs en gagnant 2 kgs de muscle mais j’ai peur de faire du gras en mangeant trop. J’entretiens donc ce physique sans avoir réellement pour but de grossir en muscle car je me sens bien comme ça.

 

apresalexbf2

popeye 86 : la force sans fonte

Je suis un ancien gymnaste de haut niveau (équipe de France). Pendant des années, mon corps a travaillé dans tous les sens et dans des gestes éprouvants musculairement. J’ai donc toujours travaillé en poids de corps. Puis un jour, j’arrête le haut niveau et pour me maintenir, je rajoute de la muscu pure avec la fonte.

Résultat: j’ai perdu en force , en endurance musculaire , en élasticité souplesse , bref je ne me reconnaissais plus. Et puis je me suis blessé sans m’en apercevoir avec la fonte car on travaille toujours ciblé sur un muscle, donc aussi sur les ligaments qui l’entourent mais encore l’articulation. Les dégâts causés se retrouvent plus tard avec l’âge (usure prématurée, tendinites élongations et cie à rallonge).

Avec un diagnostic de médecin sportif de kiné de haut vol et cie, on s’est aperçu que ce n’était pas la gym (j’ai commencé à 5 ans et arrêté à 29 ans) mais bien la fonte qui m’avait causé ces dégâts.
De plus mon corps avait changé, ok il y avait des muscles mais le corps n’était pas du tout aussi équilibré que mon corps de gymnaste (plus musclé et sec par ce sport).
Mes muscles s’étouffaient… A force de tendinites et autres contusions,  j’ai depuis bientôt un an arrêté la fonte pour la méthode Lafay.

Et bien je me suis retrouvé à nouveau! Muscles plus équilibrés, souplesse retrouvée (très important !), bien meilleure condition physique , et surtout la force retrouvée! Aujourd’hui, j’arrive à faire 104 tractions supinations d’affilés. Pour diverses raisons, je n’ai pas pu suivre le côté alimentation demandé ( je vais le faire) mais ça marche mieux .

Autre exemple, j’étais entraîneur et dans mon groupe, j’avais un petit garçon de 7 ans qui aimait la gym. Un jour son père est venu à l’entraînement. Lui, il partait régulièrement aux mondiaux de bodybuilding. Fallait voir la masse. Mais un jour, il a vu son fils aux anneaux faire quelques exercices pour un mouvement de compet.
Il m’a dit “Bof c’est simple, ça casse pas trois pattes à un canard, avec ma force je fais mieux.”
Je lui ai dit “OK”. Je l’ai mis au défi devant tout le monde (beaucoup de parents étaient là), il est monté aux anneaux et a été incapable d’y monter en appui par traction…
Tout le monde s’est foutu de lui , ok 54 cms de bras et le reste avec mais rien dans le sac!!! C’est son fils tout fluet qui lui a montré (sans aide). Eh oui, le travail par poids du corps ça muscle et surtout on gagne une force terrible.

Un conseil, regarde bien les gymnastes…. Moi je peux toujours aligner des croix de fer dans tous les sens, lui il soulève son poids, apporte un volume sanguin mais après…
Je ne dis pas du mal de la fonte non plus attention ! J’en ai fait, mais comparé au poids de corps et à toutes les variantes d’exercices, les synergies qui existent dans la méthode au niveau des muscles il n’y a pas de doutes à avoir. Travaille d’abord ta force c’est primordial, ta souplesse sans qui tes muscles ne vont pas survivre. Petit à petit tu y sera gagnant. Surtout que dans la méthode le muscle travaille dans une chaîne musculaire, pas en fonte et ça change tout…

PS: J’ai depuis testé des curls du DC etc.. Aux curls, je peux faire 57 reps d’un coup avec 22 kgs dans chaque main et au DC (j’en avais jamais fais, même en fonte) je peux actuellement faire 6 séries de 18 à 102 kgs.

Pour info je fais 176 cms pour 76 kgs et suis au niveau 13 dès la semaine prochaine.